Théorie de l'effondrement : qui sont les collapsologues, qui prédisent la fin du monde pour avant 2030 ?

France 2

"L'effondrement, c'est pour notre génération. Je suis vraiment convaincu que vous, moi, nous allons le vivre." Ce trentenaire aux airs de prophète fait partie de ceux qui théorisent la fin de notre civilisation industrielle, et ce à (très) court terme : avant 2030.

C'est le plus connu des collapsologues (un terme qu'il a contribué à forger à partir de l'anglais collapse, "effondrer") français. L'idée centrale de leurs travaux, explique Pablo Servigne, c'est que ce "tableau hyper sombre (maladies, famines, extinction de l'espèce humaine...)" est désormais "possible". Il serait donc "sain" de "se préparer au pire".

Selon lui, il est déjà trop tard, trop de facteurs se combinent : "Des basculements sont à l'œuvre (effondrement de populations animales, sols très dégradés)", "des effets domino rendent les catastrophes possiblement plus graves, plus globales que ce que l'on pourrait croire, déstabilisant gravement nos sociétés, voire l'espèce humaine et la majorité des espèces sur terre". D'autant que l'on fait face à "des verrouillages dans notre société, des systèmes politiques et financiers [qui] ne veulent pas changer".

Des constats reconnus par les scientifiques

A ses conférences, les jeunes viennent nombreux. Au Salon du livre, les acheteurs se pressent pour se faire dédicacer Une autre fin du monde est possible, écrit avec Raphaël (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi