Théo Curin (Handigang) : Pourquoi a-t-il été amputé des bras et des jambes ?

Théo Curin n'en est pas à son coup d'essai en matière de comédie. En 2017, le champion de natation a pris part à l'aventure Vestiaires, avant de décrocher un rôle dans la série Plus belle la vie. Dans le programme marseillais, il incarnait Hugo, un ado handicapé, amputé des quatre membres. C'est aussi le personnage (Sam Belek) qu'il interprète dans Handigang, le téléfilm diffusé ce lundi 2 mai sur TF1 dans lequel il donne la réplique à Alessandra Sublet. La future ex-animatrice joue Nina, la maman de Sam, que le combat acharné pour l'inclusion des handicapés dans la société inquiète. Un rôle dans lequel Théo Curin s'est donné corps et âme.

Son handicap, le nageur de 22 ans ne l'a pas connu avant l'âge de 6 ans. A l'époque, le jeune garçon contracte une méningite bactérienne grave, lui causant des nécroses conduisant à l'amputation de ses jambes et de ses bras. Il mentionne d'ailleurs sa maladie dans Handigang, lorsqu'il fait la connaissance d'un nouvel élève atteint de mucoviscidose. S'en sont suivis deux années de rééducation pour apprendre à vivre avec des prothèses. Si le coup est difficile à encaisser, Théo finit par se battre. Ce n'est qu'après une rencontre avec Philippe Croizon - il a traversé la Manche à la nage sans bras ni jambe - que Théo Curin se jette littéralement à l'eau pour apprendre à nager, atteindre des records et prouver qu'on peut aller loin malgré tout.

En seize ans, Théo Curin a donc...

Lire la suite


À lire aussi

Théo Curin (Handigang) et sa mère cash sur la maladie : "Je garde très peu de souvenirs d'avant"
Théo Curin : "Je remercie mon handicap", le nageur amputé se confie
"Un chien !" Jean Lassalle en roue libre : Pourquoi a-t-il insulté un journaliste en direct ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles