Théo Curin (Handigang) amputé des mains et des pieds : "Je souffrais beaucoup du regard des autres" (Interview)

Le combat de Théo Curin pour le handicap

Après un rôle dans Plus belle la vie sur France 3, c'est sur TF1 que Théo Curin jouera de nouveau la comédie dans Handigang ce lundi 2 mai 2022. De quoi s'agit-il ? D'un téléfilm très important au sujet de l'inclusivité qui voit le jeune homme se glisser dans la peau de Sam, un lycéen en fauteuil roulant qui, à l'aide de quelques amis, se bat pour dénoncer les problèmes rencontrés au quotidien par les personnes victimes de handicap.

Un rôle émouvant qui met en avant un véritable problème de société tout en apportant un autre regard sur une partie de la population souvent ignorée, qui fait logiquement écho à la propre vie de Théo Curin, lui-même amputé des deux pieds et des deux mains quand il n'avait que six ans à la suite d'une méningite foudroyante.

"Je souffrais beaucoup du regard des autres"

Une opération chirurgicale lourde destinée à lui "sauver la vie", comme il nous l'a expliqué dans une interview, qui n'a pas été facile à vivre. Si le jeune sportif (il est notamment vice-champion du monde de natation handisport) possède aujourd'hui un sourire communicatif qui semble inébranlable, l'après hospitalisation a été plus compliqué à assumer à l'époque, notamment la partie rééducation.

"Là-bas, on réapprend tout, et on se sent parfois très nul parce qu'on n'arrive pas à manger tout seul, à se changer tout...

Lire la suite


À lire aussi

Laure (Mariés au premier regard 2021) enceinte de Matthieu : "On a sorti deux prénoms" (Interview)
Mariés au premier regard 2022 : les coulisses de la saison 6 par Estelle Dossin (interview)
La Chronique des Bridgerton saison 2 : "Ce sont les choses qu'on ne voit pas qui peuvent être beaucoup plus sexy" (Interview)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles