Théâtres occupés : "Ce n'est pas une finalité mais un moyen de se faire entendre", défend Robin Renucci