"Le théâtre c’est ma famille", Eric Métayer, trois fois à l’affiche, nous raconte son Festival Off d’Avignon

Sophie Jouve
Eric Métayer est à Avignon avec trois spectacles, deux reprises ("Les Chatouilles" et "Un monde fou") et une création co-écrite avec sa femme Andréa Bescond ("Déglutis, ça ira mieux"). Il nous raconte son Avignon.  

Le chaudron du Off, son grand bazar, la fatigue, la concurrence, Eric Métayer connaît bien. Il y a vécu des déceptions et des grands bonheurs. C’est là que Les Chatouilles, créées avec sa compagne Andréa Bescond a démarré avant de connaitre le succès et de décrocher le Molière du seul-en-scène en 2016. Nous nous retrouvons à 17h dans le ravissant théâtre de la Condition des Soies où il va jouer une heure et demie plus tard son solo Un monde fou, endossant avec maestria 32 personnages ! Le visage mobile, expressif, mais le sourire un peu crispé, et cependant toujours chaleureux Eric Métayer nous raconte son Avignon… en forme de marathon.

franceinfo Culture : que représente Avignon dans votre carrière ?

Eric Métayer : Avignon j’en ai fait plusieurs. Ce sont des échelons différents, des rencontres, beaucoup. Mon premier festival d’Avignon je l’ai fait au marché des artisans comme vendeur. J’étais venu pour voir des spectacles et je vendais des bracelets en cuir, des choses comme ça. On m’a dit viens c’est super tu vas pouvoir voir des spectacles et en réalité je passais ma journée à vendre et le soir on me disait de dormir dans ma réserve car des trucs pouvaient être piqués. Le premier Avignon je l’ai fait au bord du Rhône mais je n'ai rien vu. J’avais 20 ans. Je suis revenu, j’ai fait un spectacle d’improvisation. Cette année c’est ma 5e fois, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi