« Ma thèse en 180 secondes » : quand des thésards plongent dans la vulgarisation scientifique

·1 min de lecture

« Quand elle était toute petite, je donnais des cours de maths à ma petite sœur. » Une décennie plus tard, Gaël Mahfoudi apprécie toujours autant la vulgarisation scientifique. Cette année, il fait partie des 16 finalistes du concours national « Ma thèse en 180 secondes ». Ils seront départagés lors d’une dernière étape le 10 juin, diffusée en direct à 18 h 30, ici.

Résumer des années de travail en trois minutes

Cette compétition est proposée à toute personne en cours de thèse ou ayant soutenu il y a moins de deux ans. « À la fin [de la thèse, ndlr], ça permet de prendre du recul sur tout ce qu’on a pu faire, mais au début ça permet de formaliser tout ce qu’on pourrait faire », souligne Gaël. Deux objectifs « un peu différents », mais liés par une même envie : communiquer autour de son sujet. Le faire connaître. Transmettre.

La prestation de Gaël Mahfoudi, finaliste de la région Champagne-Ardenne, lors de la finale régionale. Il a reçu le deuxième prix du jury. © Ma thèse en 180 secondes

L’ambiance est « très bienveillante », souligne Diane Potart, également finaliste de cette édition. Les candidats sont « coachés » par des référents dans leur université respective. Des sessions de travail sur l’écriture du texte, sur la prestation orale avec des professionnels du théâtre et « des exercices de respiration juste avant de monter sur scène ». Avec une seule diapositive et leur personnalité, ils ont trois minutes pour convaincre le jury et le public. 

Une durée très courte qui peut s’avérer avantageuse. « Je me suis senti capable de tenir », témoigne Huu Trong Nguyen. Né au Vietnam, il est le seul finaliste d’origine non francophone. « Le jour avant la représentation, tout le monde m’a souhaité "merde" et je ne comprenais pas pourquoi… Mais visiblement, ça m’a porté chance ! » 

Puisqu’il participait surtout pour s’amuser, il n’avait pas pris la peine de parler de sa participation à sa famille au Vietnam. Malgré tout, elle est parvenue à suivre sa performance en direct sur...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles