TGV : la SNCF veut développer son offre à petits prix

France 3

Dans cette gare parisienne, quand on évoque le prix des billets de train, à chacun ses mots, mais les usagés sont unanimes. Un billet qui augmente sans arrêt. C'est bien le cas depuis 2010. Une hausse tous les ans, variable, mais d'au moins 2% à chaque fois. Au total, en cinq ans, c'est une hausse d'au moins 14,7%, presque trois fois plus que l'inflation.

Fini les hausses

Alors, la SNCF fait marche arrière. Depuis l'an dernier, fini les hausses, les prix sont gelés. Pas le choix face à la concurrence du

covoiturage, des avions et des autocars low cost. Et les TGV classiques en souffrent : leur taux de remplissage, en baisse, est de 65% contre 95% pour les trains à bas prix Ouigo. Cette offre, la SNCF veut désormais la développer, mais sans déstabiliser ses lignes classiques. Un équilibre difficile à trouver sur lequel l'entreprise ne souhaite pas communiquer.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Grippe aviaire : comment la filière du foie gras se prépare un avenir
États-Unis : ils demandent la préférence nationale
Économie : un déficit commercial record
Enseignant : plus qu'un métier, une vocation
Diplomatie des affaires : quel est le poids de l’État ?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages