TF1 victime d’un problème technique : ces nombreux bugs déjà rencontrés par Marie-Sophie Lacarrau

·1 min de lecture

C’est un moment historique qu’ont vécu les téléspectateurs du JT de 13 heures de TF1 ce jeudi 18 février. Pour la première fois, le journal n’a pas pu être diffusé sur la première chaîne, à la suite d’un “énorme problème technique”, comme l’a annoncé Marie-Sophie Lacarrau aux téléspectateurs. Désireuse de présenter ses excuses aux Français, celle qui a succédé à Jean-Pierre Pernaut a choisi de jouer la carte de l’honnêteté. “Croyez-le bien, nous en sommes évidemment désolés, nous vous prions de nous en excuser, nous allons devoir en rester là je le redis c'est absolument inédit, par correction je tenais à prendre l'antenne pour vous dire cela”, a déclaré celle qui officiait sur France 2 jusqu’en 2020. Mais si c’est la première fois qu’un tel souci technique se produit sur TF1, Marie-Sophie Lacarrau avait déjà dû faire face à des problèmes lorsqu’elle présentait le 13 heures sur France 2.

En mars 2017, l’image était restée complètement figée sur le visage d’une envoyée spéciale. Un souci auquel la journaliste âgée de 45 ans avait réagi avec professionnalisme. “Ah, visiblement nous ne pouvons pas écouter les commentaires d’Angélique Etienne. Nous y reviendrons peut-être un petit peu plus tard si nous le pouvons”, avait-elle déclaré avant de lancer un nouveau sujet. Sauf que le suivant avait également été victime d’un bug technique ! De quoi agacer Marie-Sophie Lacarrau, qui avait tout fait pour garder son calme. “Nous avons visiblement un petit problème technique, un problème de (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Julian Bugier moqueur : sa réaction au bug du JT de Marie-Sophie Lacarrau
PHOTOS Vianney au ski : un détail fait hurler de rire les internautes
PHOTO Alizée poste un cliché trop mignon avec Annily et Maggy, qui a bien grandi
VIDEO Tout le monde veut prendre sa place : un candidat parle beaucoup trop fort, Nagui le calme
Mouss Diouf : ces gestes que son fils Isaac avait du mal à faire depuis sa mort