Les textes du RN, dont celui sur l’uniforme, rejetés à l’Assemblée, le parti crie au « sectarisme »

© NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Sans surprise, l’Assemblée nationale a rejeté tous les textes présentés par le Rassemblement national, dont la proposition d’instaurer un uniforme obligatoire à l’école, preuve selon Marine Le Pen du « sectarisme » des autres formations politiques. Lors de cette « niche parlementaire » , le RN a dérouler plusieurs de ses thèmes de prédilection, sans toutefois présenter de texte sur l’immigration, dans sa quête de normalisation du parti.

La présidente du groupe RN à l’Assemblée, Marine Le Pen , a expliqué vouloir avant tout montrer aux Français que le Rassemblement national avait « respecté sa promesse » en présentant « des textes concrets pour améliorer leur vie quotidienne ». Des textes qui auraient pu être adoptés si les autres groupes « votaient en fonction de leurs idées » selon elle, au lieu de les rejeter. « Le but des autres groupes c’est d'essayer de démontrer que nous serions un groupe à part », a-t-elle lancé devant des journalistes, dénonçant une attitude « pitoyable ».

Le texte sur l’uniforme rejeté

L’Assemblée a notamment rejeté en soirée l’un des textes phares portés par les 88 députés RN, proposant de rendre obligatoire dans les écoles et collèges publics le port d’une « tenue uniforme », dont chaque établissement pourrait fixer « la coupe et la couleur ». Le texte était particulièrement sous les projecteurs après des déclarations de Brigitte Macron en faveur du port de l’uniforme , dans Le Parisien publié la veille.

Le député RN Julien Odoul a ironisé : « Pou...


Lire la suite sur LeJDD