Dans un texte engagé, Vincent Lindon fustige le goût d'Emmanuel Macron "pour la pompe et les rites de la monarchie"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© Niviere David/ABACAPRESS.COM
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans un long texte publié sur Mediapart, Vincent Lindon a partagé sa vision sur la crise du Covid-19 et ses conséquences pour la France, en fustigeant notamment la politique menée par Emmanuel Macron depuis son arrivée à l'Elysée en 2017.

Il y a de l'amertume dans les mots de Vincent Lindon, voir de la colère. Ce mercredi 6 mai, Mediapart a partagé un long texte rédigé par le comédien de 60 ans, détenteur de cinq César du Meilleur Acteur. Vincent Lindon a pris le temps de lire face caméra sa longue réflexion sur la crise du Covid-19 qui frappe actuellement la France, et sur les conséquences d'une politique menée depuis plusieurs années par les dirigeants du pays.

Il n'épargne pas les différents dirigeants qui se sont succédés à la tête de l'Hexagone, en pointant du doigts l'état des services médicaux. Mais pas seulement : "Au-delà de la santé, c’est l’ensemble du secteur public qui subit depuis des décennies les coups de boutoir des présidents qui se succèdent avec toujours la même obsession : réduire la place de l’État dans l’économie. La recette est simple : privations pour ce qui coûte (l’éducation, la justice, la police, l’armée, la santé…) et privatisations pour ce qui rapporte", explique-t-il. Nico...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles