Un texte attribué à la joueuse de tennis chinoise Peng Shuai soulève encore plus d'inquiétudes

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un communiqué dévoilé par la télévision d'Etat chinoise dans lequel la joueuse de tennis Peng Shuai affirme aller bien soulève de nombreuses inquiétudes. Cette dernière aurait disparu après avoir accusée un ancien haut politique de viol. 

Le patron de la WTA, qui gère le circuit professionnel féminin de tennis, a exprimé son "inquiétude" concernant la sécurité de Peng Shuai et affirmé douter des informations officielles provenant de Chine sur la championne. Le monde du tennis est sans nouvelles de la joueuse depuis qu'elle a accusé début novembre un ancien haut responsable chinois de l'avoir contrainte à un rapport sexuel.

"Le communiqué publié aujourd'hui (mercredi) par les médias officiels chinois concernant Peng Shuai ne fait qu'augmenter mon inquiétude quant à sa sécurité et sa localisation", écrit Steve Simon dans un communiqué publié mercredi soir. "J'ai du mal à croire que Peng Shuai ait effectivement écrit l'email que nous avons reçu et qu'elle puisse penser les mots qui lui sont attribués", ajoute-t-il.

La chaîne d'État chinoise CGTN a dévoilé mercredi soir sur Twitter la capture d'écran d'un courriel attribué à Peng Shuai, que la joueuse chinoise aurait envoyé à la direction de la WTA, sans que l'authenticité du message puisse être confirmée. Les propos tenus dans ce message à l'origine suspecte vont à l'encontre des déclarations de Peng Shuai, qui avait accusé un ancien vice-Premier ministre de l'avoir contrainte à un rapport sexuel il y a trois ans. "Les informations, notamment concernant l'accusation d'agression sexuelle, sont fausses", affirmerait la joueuse dans ce message. "Je ne suis ni disparue ni en danger. J'étais juste au repos chez moi, tout va bien. Merci encore d'avoir pris de mes nouvelles".

Aveux forcés

Le contenu de ce message a soulevé des doutes quant à son authenticité: des utilisateurs de Twitter ont relevé qu'un curseur était visible sur le message diffusé par CGTN, un phénomène inexplicable pour une capture(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles