Tex viré de France 2 : La cour de cassation juge la sanction "proportionnée" et déboute l'animateur

·1 min de lecture

La cour de cassation a jugé mercredi que le licenciement de Tex après une blague sexiste "ne porte pas une atteinte excessive à la liberté d'expression garantie à un salarié".

Le licenciement de Tex "ne constituait pas une atteinte disproportionnée à la liberté d'expression du salarié", a tranché, ce mercredi 20 avril, la chambre sociale de la cour de cassation. Pour rappel, Tex, alors animateur des "Z'amours" sur France 2, avait lancé le 30 novembre 2017, en direct sur C8 dans l'émission "C'est que de la télé", une blague sexiste. "Comme c'est un sujet ultra sensible, je la tente : les gars, vous savez ce qu'on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir ? Elle est terrible, celle-là. On ne lui dit plus rien ! On vient déjà de lui expliquer deux fois !", s'était-il exclamé.

"Une faute contractuelle" de Tex

Quelques jours plus tard, au cours de l'enregistrement d'épisodes de sa quotidienne, l'intéressé avait "fait allusion aux critiques que lui valait sa plaisanterie et y a ajouté des propos de même nature", a rappelé la plus haute juridiction de l'ordre judiciaire français. "La société de production audiovisuelle (Sony Pictures Television, ndlr) a licencié l'animateur (salarié depuis 2000, ndlr) pour faute grave. Le conseil des prud'hommes puis la cour d'appel ont jugé que ce licenciement était justifié", a-t-elle contextualisé dans la foulée.

Les faits exposés, la Cour a cherché à répondre aux questions suivantes : "Les propos reprochés au salarié constituaient-ils une faute du salarié dans l'exécution de son contrat de travail ?", "la...

Lire la suite

VIDÉO - "Il veut encore ma mort" : victime de violences conjugales pendant 25 ans, Anne témoigne

À lire aussi

Présidentielle : LCI proposera finalement le meeting de Macron au cours d'un grand week-end politique
Fabien Lecoeuvre juge "effrayante" la chanteuse Hoshi
Grève à Radio France : Franck Riester juge l'effort économique demandé "soutenable"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles