Tex perd son procès en appel contre la production des Z’amours

C’est une mauvaise blague sur les violences conjugales qui a servi de déclencheur : le 30 novembre 2017 sur C8, Tex choquait les téléspectateurs et générait une vague de signalements au CSA. Quelques semaines après le début de la polémique, il était viré des Z’amours, après 17 années passées à l’animation du jeu de France 2. Stupéfait, il avait alors attaqué aux Prud’hommes Sony Pictures, la société de production qui l’a évincé, et réclamé une énorme somme. « Ce que nous demandons correspond aux barèmes appliqués par la jurisprudence, à savoir 24 mois de salaire, soit 670 000 euros plus les indemnités, environ 1, 2 million d’euros », avait fait savoir son avocat sur Europe 1. Si Tex assurait avoir été viré pour une simple blague, la réalité était toute autre : son comportement sur le tournage des Z’amours avait également été mis en cause par France Télévisions et la production…

Tex fait appel, la justice le déboute

En mai 2018, lors d’une audiences aux Prud’hommes, l’avocate de Sony Pictures avait présenté un dossier accablant, comprenant des rushes d’enregistrements des Z’amours. La femme de loi avait évoqué au tribunal des insultes de l’animateur envers Marlène Schiappa et le CSA, ainsi que des propos odieux adressés à une collègue de travail : « Ah, je t’ai pas encore baisée ?, lui aurait-il dit. Parce que tu sais, je les prends par devant, par derrière, sur le côté. » Tex aurait également qualifié une candidate des Z’amours de « chiennasse avec ses grosses loches ». Loin du

Retrouvez cet article sur Voici

Beatrice d’York : son mariage ne sera pas diffusé à la télévision britannique
PHOTO Vanessa Morgan (Riverdale) s'est mariée à son compagnon Michael Kopech
Golden Globes 2020 - Retour sur les plus belles tenues des stars
Benoît Paire : les images de son dernier pétage de plombs agacent les internautes
Mask Singer : comment TF1 a réussi à convaincre Karl Zéro de devenir l’Aigle de Mask Singer