Tests sérologiques : le virologue Bruno Lina estime qu'il ne faut "pas les généraliser", pour éviter que "des personnes aient faussement l'impression d'être protégées"

franceinfo

Il ne faut "pas généraliser" les tests sérologiques qui permettent de mettre en évidence la présence d'anticorps contre le coronavirus, estime Bruno Lina, professeur de virologie au CHU de Lyon et membre du Conseil scientifique, mercredi 20 mai sur franceinfo. Les tests sont fiables à "98%" et "on va se retrouver avec des difficultés d'interprétation", explique le virologue, qui craint que des personnes aient "faussement l'impression d'être protégées alors qu'elles ne le sont pas".

franceinfo : Les tests sérologiques sont-ils utiles et fiables aujourd'hui ?

Bruno Lina : Il existe un certain nombre de tests qui répondent aux critères, qui nous permettent d'être sûrs de donner des résultats qui soient éclairants. Il y a quand même énormément de personnes qui n'ont pas encore été infectées par le coronavirus, ce qui veut dire qu'elles n'auront pas d'anticorps. Le risque avec des tests qui ne seraient pas suffisamment spécifiques, c'est-à-dire qui sont bien négatifs quand la personne est négative, c'est qu'on va avoir un nombre de faux positifs très important et il faut absolument que l'on évite cela. C'est pour cela qu'on est passé sous ces fourches caudines d'une évaluation qui permet d'avoir des tests qui seront effectivement avec de bonnes valeurs.

Quelle est la fiabilité de ces tests ?

On a des tests aujourd'hui pour lesquels la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi