Tests antigéniques : les pharmacies sont-elles trop bien rémunérées par l'Assurance maladie ?

franceinfo
·1 min de lecture

En pleine troisième vague épidémique de Covid-19, les Français se sont rués dessus : plus de 1,2 million de test antigéniques ont été réalisés entre le 29 mars et le 4 avril, selon la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees). Une semaine record de dépistage avant le lundi de Pâques.

Avec un résultat disponible en 15 à 30 minutes, ces tests antigéniques sont donc plébiscités. Surtout, comme pour les tests PCR, ils sont pris en charge à 100%, ce que n'oublient pas de rappeler certaines pancartes affichées sur les tentes qui ont fleuri sur les trottoirs devant les pharmacies. Des tests gratuits pour la personne testée, qui ne sortira rien de sa poche à part sa carte vitale, mais pas pour l’assurance maladie. Depuis leur mise en œuvre en novembre 2020, près de 300 millions d'euros ont été remboursés aux pharmaciens, infirmiers ou médecins pour la délivrance et la réalisation d’environ 12,4 millions de tests antigéniques, selon les chiffres arrêtés au 2 avril de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam).

De 26,14 à 46 euros par test pour les professionnels

La rémunération par l’assurance maladie varie selon les professions et le lieu où se déroule le test. Par exemple, pour les infirmiers libéraux, le tarif est de 29,92 euros quand il est réalisé au domicile du patient mais de 26,14 euros quand il réalisé en cabinet. Pour les médecins libéraux, la rémunération est de 46 euros (dont les 25 euros de la consultation) dans le cadre (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi