Elle est testée positive au Covid-19 pendant presque un an, un record !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
(Catherine Falls Commercial via getty images) (Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après avoir combattu un cancer, une Américaine immunodéprimée a été infectée par le coronavirus pendant au moins 335 jours. C’est du jamais-vu.

C’est le plus long cas de Covid-19 observé à ce jour. Une Américaine de 47 ans, qui a eu un lymphome, un cancer rare qui affecte les globules blancs, a été positive au coronavirus pendant près de 335 jours. Le cas de cette patiente, repéré par Science News, a fait l’objet d’une prépublication sur Medrxiv.

La quadragénaire a été hospitalisée pour la première fois à cause du Covid-19 au printemps 2020. Quelques mois plus tard, elle ne présentait plus de symptômes, mais était toujours positive au coronavirus. Les médecins ont d’abord cru à des faux positifs, avant que la charge virale de la patiente augmente de nouveau.

VIDÉO - Covid-19 : 50 000 morts par semaine

Une seule et même infection

Après avoir séquencé son génome, les médecins ont constaté que le virus était similaire à l’une des premières versions du SARS-CoV-2, détectée chez la patiente dix mois plus tôt. Cette version du virus n’était d’ailleurs presque plus en circulation dans la population au moment du test. Les médecins ont donc exclu une seconde infection.

Autre donnée importante : l’Américaine avait été traitée pour un lymphome trois ans auparavant. Le traitement l’avait laissée avec un faible taux de cellules B, qui produisent des anticorps. Son système immunitaire était logiquement plus faible, mais "je n'ai jamais entendu parler d'un patient transplanté (donc immunodéprimé) qui a eu la grippe pendant un an", compare le Dr Véronique Nussenblatt, spécialiste des maladies infectieuses au National Institutes of Health à Bethesda (NIH).

En avril dernier, 335 jours après son premier test positif, les tests de la patiente se sont enfin révélés être négatifs. "Il existe très peu d'études sur les patients immunodéprimés et sur la durée pendant laquelle ils gardent le virus", explique Jonathan Li, spécialiste des maladies infectieuses au Brigham and Women's Hospital et à la Harvard Medical School. Documenter ces cas pourrait aider ces patients et prévenir les mutations du Covid-19. La durée d'incubation du virus est normalement comprise entre 2 et 12 jours, avec une moyenne de 5 jours.

Les personnes immunodéprimées sont considérées comme plus vulnérables face au Covid-19. En France, elles peuvent déjà recevoir une troisième dose de vaccin et pourraient être amenées à en recevoir une quatrième.

VIDÉO - L'OMS recommande une troisième dose de vaccin pour les personnes immunodéprimées

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles