Un test sanguin pourrait détecter 50 types de cancers, avant même que les symptômes n’apparaissent

![CDATA[Shutterstock]]

Une simple prise de sang pourrait-elle diagnostiquer la présence d’un cancer chez des personnes asymptomatiques ? C’est le procédé découvert dans une étude d'oncologues du Memorial Sloan Kettering Cancer Center de New York qui pourrait révolutionner la prise en charge de malades et qui a été présenté ce dimanche 11 septembre au congrès annuel de la Société européenne d’oncologie médicale (ESMO) qui se tenait à Paris.

Multi-cancer #earlydetection testing has the potential to create anxiety and distress. But after testing, most patients reported high rates of satisfaction, MSK’s Dr. Deborah Schrag & colleagues reported at #ESMO22. https://t.co/ah07ddFoXd pic.twitter.com/bRBDdzuDqo

— Memorial Sloan Kettering Cancer Center (@MSKCancerCenter) September 11, 2022

Concrètement, comment ça fonctionne ? Il s’agit d’un simple prélèvement sanguin appelé MCED, détectant la présence d’ADN tumoral circulant dans le sang, même sans signes cliniques de la maladie. Ainsi, l’ensemble des altérations des cellules cancéreuses peuvent être identifiées. Une fois le test effectué, un délai de deux mois est nécessaire pour confirmer un diagnostic positif, et trois mois pour un diagnostic négatif, de manière à réaliser des examens d’imagerie en plus.

Pour l’étude, 6 621 volontaires de plus de 50 ans sans diagnostic de cancer et sans symptôme de la maladie ont accepté de réaliser une prise de sang. Le test sanguin s’est révélé positif pour (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Après avoir pris un sirop contre la toux, une vingtaine d'enfants décèdent en Gambie
Il y a plus important que le nombre de pas que vous faites chaque jour pour être en bonne santé
Quels sont les 12 facteurs de risque qui favorisent les cancers ?
Fin de vie : le Comité d’éthique tranche en faveur d’une "aide active à mourir" strictement encadrée
Sirop contre la toux : retrait du Biocalyptol et de tous les sirops à la pholcodine