Ce test prédirait votre risque de mourir dans les 10 prochaines années

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Physiotherapy worker with senior client (bymuratdeniz via Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les conclusions de cette étude peuvent prêter à sourire, et pourtant… Selon plusieurs scientifiques, un simple test d’équilibre pourrait prédire votre risque de mourir dans les dix prochaines années.

Avez-vous encore de longues années devant vous ou risquez-vous de mourir dans les dix prochaines années ? Selon plusieurs scientifiques, il y aurait une manière très simple de le savoir, un exercice physique qui pourrait être utilisé dans les cabinets médicaux pour évaluer au plus vite la longévité des personnes âgées.

Pour parvenir à cette trouvaille des plus surprenantes, les chercheurs ont fait appel à 1702 personnes âgées de 51 à 75 ans. Elles ont été suivies entre 2008 et 2020. Au début de l'étude, menée par le Dr Gil Araujo, les participants ont été invités à se tenir sur une jambe pendant dix secondes sans aucun soutien. Au total, un sur cinq a échoué au test après avoir subi trois tentatives sur chaque pied. En passant au crible les données des participants, les scientifiques ont fait une découverte stupéfiante à la fin de l’étude. Parmi les 123 personnes, décédées pour causes diverses au cours des 12 années de recherches, se trouvaient... celles qui n’avaient pas pu s‘équilibrer.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Les troubles musculo-squelettiques touchent 87% de la population"

L’équilibre, un facteur déterminant

Concrètement, une incapacité à se tenir debout sans soutien sur une jambe pendant 10 secondes était associée à un risque accru de décès de 84%, quelle qu'en soit la cause. Ce test d’équilibre "ajoute des informations utiles concernant le risque de mortalité chez les hommes et les femmes d'âge moyen et plus âgés", ont-ils expliqué. Et comme ils l’ont rappelé, l'équilibre ne nécessite pas seulement de la force musculaire mais aussi de la coordination et un cerveau rapide.

D’une grande utilité, il aide notamment à marcher sans chanceler, à se lever d’une chaise sans tomber, à monter les escaliers sans trébucher et à se pencher pour nouer ses lacets sans tomber. S’il n'est généralement pas utilisé comme un indicateur de santé, il pourrait donc le devenir, à en croire les conclusions de cette étude.

Par le passé, le Dr Gil Araujo et son équipe avaient déjà fait parler d'eux en découvrant que la capacité de s'asseoir puis de se lever du sol était un autre facteur prédictif important du risque de décès chez les personnes âgées.

VIDÉO - "J'en souffre" : Claire Chazal, 65 ans, sincères confidences sur la vieillesse

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles