Un test d’équilibre pourrait prédire le risque de décès dans les 10 ans

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
L’exercice consiste à tenir en équilibre debout sur une jambe pendant au moins 10 secondes
L’exercice consiste à tenir en équilibre debout sur une jambe pendant au moins 10 secondes

Un exercice très simple à réaliser pourrait révéler des problèmes sous-jacents et permettre de déterminer le risque de décès, selon des chercheurs finlandais.

Un test très simple qui en dit long. D’après les scientifiques de l’University of Eastern Finland, un exercice d’équilibre réalisé du milieu à la fin de vie pourrait prédire un risque accru de mourir dans les 10 ans. Il pourrait ainsi être utilisé comme outil de diagnostic lors des bilans de santé de routine des personnes âgées.

L’exercice en question consiste à tenir debout sur une jambe pendant au moins 10 secondes. Ce test repose sur l’équilibre, une capacité plutôt bien préservée jusqu’à la soixantaine contrairement à la souplesse ou à la force musculaire.

Dans le cadre de leur essai clinique, dont les résultats ont été publiés dans le British Journal of Sports Medicine, les chercheurs ont analysé les données de 1700 participants âgés d’en moyenne 60 ans pendant une dizaine d’années.

Un risque accru de 84% de décès toutes causes confondues

Les résultats ont montré que l’incapacité à se tenir debout sans soutien sur une jambe pendant 10 secondes est associée à un risque accru de 84% de décès toutes causes confondues au cours des 10 prochaines années. Globalement, ceux qui échouent au test sont en moins bonne santé et souffrent davantage de maladie cardiaque, d'hypertension artérielle ou d’obésité. De plus, plus les participants prennent de l’âge, plus ils éprouvent des difficultés à réaliser le test. Les personnes de 71 à 75 ans sont ainsi 11 fois plus susceptibles d’échouer que celles de 51 à 55 ans. Ce test offre "une vision rapide et objective de la santé de l'équilibre statique et une première appréciation du risque de décès à l’âge moyen et plus avancé", précisent les chercheurs.

Notons que si l’âge, le sexe et les comorbidités ont été pris en compte, d’autres facteurs de confusion possibles comme l'alimentation, le tabagisme et la prise de médicaments susceptibles d'altérer l'équilibre ne l'ont pas été. De plus, cette étude est observationnelle et ne démontre pas de relation de cause à effet.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "30% des personnes souffrant d'hypertension l'ignorent. C'est dramatique"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles