Test Covid obligatoires dans les aéroports : "Tout s’est bien passé, c’est chatouilleux mais rapide"

franceinfo
·2 min de lecture

Depuis samedi, les passagers en provenance de seize pays doivent se soumettre à un rapide test de dépistage du Covid-19 à leur arrivée à l'aéroport en France. A Roissy-Charles de Gaulle, l'accent est mis sur la fluidité de la procédure à l'atterrissage.

"Messieurs-dames bonjour, veuillez préparer passeport et Covid-test s’il vous plaît"... Depuis le samedi 1er août, les tests de dépistage du Covid-19 sont obligatoires pour les passagers, ressortissants français ou ayant une résidence stable en France, en provenance de seize pays, dont les États-Unis, le Brésil, l'Inde, Israël, ou encore l'Algérie, où le virus circule activement.

À l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, la priorité a été mise sur la rapidité et la fluidité. A peine atterris, les passagers sont séparés en deux groupes. "Le filtre que l’on fait ici, c’est de demander aux gens s’ils ont un test PCR, explique le directeur des opérations de Roissy, Bastien Bernard. S’ils ont un test PCR, on met sur le passeport une gommette distinctive qui leur permettra de passer sans s’arrêter au niveau du centre de dépistage." Bernard, lui, a dû y faire une halte, il n'a pas eu le temps de faire son test au Brésil. "Tout s’est bien passé, c’est chatouilleux mais c’est parfait, rapide, pas de problèmes", sourit-il en sortant. La même obligation s'impose à Diam, qui arrive de Miami. "Je trouve que c’est pratique, en plus ça ne prend que deux minutes, donc c'est super", dit-elle.

Heureusement qu’il y a ça, je suis plus sereine. Je suis vraiment contente de le faire.

Diam

à franceinfo

La rapidité est inscrite dans le cahier des charges du laboratoire Eurofins, qui réalise une partie de ces tests. Pour le biologiste médical Frédéric Duffier, "l’enjeu était (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi