Test antigénique (Covid-19) : pourquoi un résultat négatif ne doit pas (trop) vous rassurer

·1 min de lecture

"Début janvier, aucun test ne devra mettre plus que de 24 heures entre la demande de test et son résultat. Les tests antigéniques seront utilisés massivement en particulier pour les personnes qui ont des symptômes lorsqu'il faut dépister rapidement", a annoncé Emmanuel Macron lors de l'allocution mardi 24 novembre.

Antigénique, PCR classique : quelle différence ?

Comme les tests RT-PCR de référence, ces nouveaux tests plus rapides s'effectuent via un prélèvement dans le nez avec un écouvillon. La différence, c'est qu'ils sont beaucoup plus rapides et permettent de lire les résultats, comme pour un test de grossesse, en 15 à 30 minutes.

Alors que les tests classique recherchent le génome du virus (l'ARN), les tests antigéniques recherchent, comme leur nom l'indique, l'antigène présent à la surface du virus (les protéines Spike et N sont utilisés comme marqueur).

Les particules récupérées au fond du nez sont mélangées avec un réactif déposé sur une bandelette. Le changement de couleur permet de déterminer rapidement si la personne est atteinte du Covid ou non.

L'avantage des tests antigéniques : un résultat rapide

Rappelons que les tests antigéniques sont déployés depuis octobre en plus des tests RT-PCR, ils présentent deux intérêts : ils peuvent être réalisés hors laboratoire -chez le médecin et en pharmacie notamment- et assurent un résultat rapidement, en moins de 30 minutes.

"Nous avons un test PCR fiable mais ce n’est pas suffisant (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Covid-19 : le vaccin contre les oreillons protègerait des formes graves
Cancer de la prostate : diagnostic, symptômes, traitements
DIRECT. Covid-19 en France ce 24 novembre : chiffres, allocution d'Emmanuel Macron
Intoxication au monoxyde de carbone : comment la prévenir ?
Covid-19 : la confusion mentale, nouveau signal d'alerte