Tesla a triché sur une vidéo de conduite automatique Autopilot

Tesla a triché sur une vidéo de conduite automatique Autopilot-Capture de la vidéo Tesla Autopilot de 2016.
Tesla a triché sur une vidéo de conduite automatique Autopilot-Capture de la vidéo Tesla Autopilot de 2016.

Voulant en faire trop dans une vidéo pour son Autopilot, Tesla a même officiellement menti pour faire croire que ses voitures pouvaient conduire toutes seules.

En 2016, Tesla a voulu épater le monde de l’automobile. Non seulement fière d’être en avance sur la voiture électrique, la marque se voulait meneuse de la conduite autonome. Trop peut-être, car l’ayant poussé à tricher.

Le directeur de l’Autopilot confirme que Tesla a menti

Il y a plus de six ans, le constructeur publiait donc une vidéo de la nouvelle version de son système Autopilot, sur un Tesla Model X. Ce système, concentrant les aides à la conduite comme le régulateur de vitesse et le maintien de voie actif, promettait de devenir un système de conduite autonome. À en croire la vidéo, Tesla miroitait une conduite de chez soi au supermarché sans toucher le volant. Elle commence même par cette affirmation : “la personne sur le siège conducteur n’est là que pour des raisons légales, elle ne fait rien, la voiture se conduit toute seule”.

Dans la réalité, il en serait tout autre. Le directeur du logiciel Autopilot, Ashok Elluswamy a avoué que “la voiture ne se conduisait pas avec la technologie que Tesla avait déployée”, apprend-on sur Reuters. L’ingénieur a rendu cela public, en témoignant dans une affaire impliquant un accident mortel causé par une Tesla, datant de 2018. Il aussi ajouté, à la demande du PDG Elon Musk, que la vidéo soit une “démonstration des capacités du système”, et non du système disponible sur les voitures.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L’Aut...


Lire la suite sur mobiwisy.fr