Les Tesla interdites dans plusieurs endroits en Chine, pour craintes d'espionnage

·1 min de lecture

Elon Musk espionne-t-il la Chine avec les capteurs de ses Tesla ? On se croirait dans un mauvais James Bond, mais cette nouvelle controverse pourrait bien coûter cher au géant américain de l'électrique. Tesla se retrouve pris entre les tenailles de tensions diplomatiques entre la Chine et les États-Unis : alors que Donald Trump avait tenté d'interdir le réseau social TikTok l'année dernière, la Chine semble riposter en s'attaquant à Tesla.

L'usage de voitures Tesla par les fonctionnaires et personnels militaires chinois a été largement restreint par Pékin vendredi 19 mars dernier. D'après des sources citées par le Wall Street Journal, le gouvernement de Xi Jinping serait inquiet de la quantité de données récoltées par les nombreux capteurs et caméras qui équipent les modèles Tesla. Un coup de massue pour l'image de Tesla en Chine, alors que le pays représente désormais à lui seul 25 % des ventes de l'Américain. Le gouvernement chinois avait déjà récemment attaqué Tesla début février, en le forçant publiquement à revoir ses méthodes de production pour améliorer la qualité de finition de ses voitures.

Tesla au coeur de batailles géopolitiques

La réponse d'Elon Musk ne s'est bien sûr pas faite attendre. Dès le samedi 20 mars, il s'est voulu rassurant, en s'adressant à des investisseurs lors d'un forum économique dans le pays : "les conséquences commerciales pour une entreprises qui ferait de l'espionnage avec ses produits seraient extrêmement (...)

Lire la suite sur Auto Plus

Audi ne développera plus de nouveaux moteurs thermiques
Skoda Kushaq (2021) : le nouveau SUV urbain se dévoile en photos
Nouvelle Volkswagen Golf GTI Clubsport 45 (2021) : 300 ch et 49.990 € !
Puces informatiques : la pénurie inquiète les équipementiers automobiles
Les concessions automobiles se préparent à une année difficile
Peugeot 308 (2021) : notre vidéo pour tout savoir de la nouvelle lionne !