Le terroriste de Nice semble être venu en France pour tuer

·1 min de lecture

Brahim Issaoui semble bien être venu en France pour commettre un attentat. Trois jours après l'attaque au couteau qui a coûté la vie à trois personnes dans la basilique Notre-Dame de l'Assomption à Nice, c'est l'hypothèse la plus sérieuse aux yeux des enquêteurs de la police judiciaire et de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Selon plusieurs sources, un détail chronologique conforte ce scénario, démontrant la détermination de l'assaillant : il s'est écoulé très peu de temps (quarante-huit heures au plus) entre l'arrivée sur le sol français de ce Tunisien de 21 ans et son passage à l'acte, comme si l'attaque était son unique objectif.

Selon les images des caméras de vidéoprotection, le terroriste semble avoir effectué des repérages aux alentours de l'église plusieurs heures avant l'attentat. Il aurait tourné dans trois rues autour de l'édifice puis passé la nuit dans les parties communes d'un immeuble voisin. A-t-il reçu l'aide de complices? Deux des trois personnes qui avaient été placées en garde à vue ont été mises hors de cause samedi soir. Elles auraient fourni des explications précises et suffisamment convaincantes sur leur rencontre avec le terroriste, attestée par les images de vidéosurveillance. Le récit du troisième homme était encore en cours de vérification dans la soirée. Un quatrième homme a été interpellé samedi à Grasse (Alpes-Maritimes).

L'interrogatoire de l'auteur du triple assassinat de Nice est suspendu à son état de santé. Atteint de...


Lire la suite sur LeJDD