Terrorisme : vigilance renforcée partout en France

Les catholiques de France passent une fête de la Toussaint sous le signe de la sécurité dimanche 1er novembre. Depuis l'attentat de Nice (Alpes-Maritimes), survenu jeudi 29 octobre, les patrouilles sont renforcées pour sécuriser les offices. Les églises sont plus que jamais des cibles à protéger. "C'est rassurant", estime une fidèle de Poitiers (Vienne). Depuis l'attaque de Nice, le plan Vigipirate a été poussé à son niveau maximum, "urgence attentat". "Nous sommes en guerre contre le terrorisme" Au total, 14 000 forces de l'ordre sont déployées toute la semaine en France : 7 000 soldats de l'opération Sentinelle et 7 000 policiers et CRS. Pour le gouvernement, ce renfort est largement justifié. "Nous sommes en guerre contre le terrorisme. Ce terrorisme peut toujours frapper, il n'y a pas de risque zéro et l'État fait le maximum pour protéger les Français", assure Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur. Au-delà des églises, les militaires patrouillent partout en ville.