Terrorisme : sept membres des Brigades rouges italiennes arrêtés en France

Les interpellations des sept membres des Brigades rouges se sont déroulées à l’aube, mercredi 28 avril, dans plusieurs appartements de Paris. Parmi elles, celles d'Enzo Calvitti, qui s’est fait arrêter dans un appartement du VIIIé arrondissement. La gardienne de l’immeuble le croisait régulièrement : “C’est quelqu’un de discret, de très gentil, je le vois passer tous les jours, une ou deux fois dans l’entrée”, confie-t-elle. Condamnés pour des actes de terrorisme d’extrême gauche en Italie En tout, sept ex-membres des Brigades rouges italiennes ont été arrêtés par des policiers français ce matin. Ils sont condamnés pour des actes de terrorisme d’extrême gauche, en Italie, dans les années 70 et 80. Surnommées “les années de plomb”, elles sont marquées par des dizaines d’attentats, et des enlèvements retentissants dont celui d'un ex-président du Conseil italien, Aldo Moro, en 1978.