Terrorisme : sept anciens membres des Brigades Rouges arrêtés en France

Ce sont des arrestations qu’attendaient l’Italie depuis des dizaines d’années. Mercredi 28 avril, sept anciens membres des Brigades Rouges ont été arrêtés en France. Ce groupe terroriste a sévi en Italie dans les années 1970 et de nombreux membres s’étaient réfugiés en France. "Le président de la République, depuis le début de la mandature, est en relation étroite avec nos amis italiens qui souhaitent que soient enfin jugés ces terroristes", a déclaré le Garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti. Les sept personnes interpellées doivent être présentées au parquet général dans le cadre de la procédure d’extradition vers l’Italie pendant que trois autres anciens brigadistes restent recherchés. Les autorités italiennes saluent ces interpellations En duplex depuis Rome (Italie), la journaliste de France Télévisions Camille Guttin fait le point sur les réactions qu’ont généré ces interpellations. "Le président du Conseil Mario Draghi s’est dit très satisfait de voir la France engager des procédures judiciaires contre ces actes terroristes. Ici, c’est une blessure encore ouverte, encore vivace dans le cœur des Italiens", explique-t-elle. Du côté des familles des victimes, "pour elles, pas de soulagement. Trop d’années ont passé. ‘Ce n’est pas une réparation’, nous expliquait l’association des familles des victimes", rapporte Camille Guttin.