Terrorisme : plusieurs attaques déjouées par les renseignements français

Éléonore Merlin

Terrorisme : plusieurs attentats déjoués en France

C'est un document glaçant : depuis un an, les autorités ont vraisemblablement réussi à déjouer plusieurs attentats sur le sol français. Selon une note de la DGSI (direction générale de la sécurité intérieure) dont nous avons eu connaissance, quatre hommes, tous des djihadistes de retour de Syrie, ont été interpellés dans l'hexagone alors qu'ils semblaient projeter des attaques meurtrières.


- 15 octobre 2013 : Lyès D. est arrêté à Lille quelques mois après son retour de Syrie. A son domicile, les policiers découvrent des modes d’emploi pour apprendre à réaliser des engins explosifs mais aussi des documents légitimant les opérations suicides pour des motifs religieux. L'homme a été mis en examen et placé en détention provisoire.

- 11 février 2014 : Ibrahim B. est arrêté un mois après son retour de Syrie. Au domicile de son père où il réside, les policiers découvrent trois engins explosifs artisanaux. L'homme, franco-algérien, a été mis en examen et placé en détention provisoire.

- Juin 2014 : Mehdi Nemmouche, l'auteur de l'attaque commise dans le musée juif de Bruxelles le 24 mai 2014, est arrêté alors qu’il projetait vraisemblablement un attentat en France. Lors de son interpellation, il porte sur lui un revolver 38, une kalachnikov, un masque à gaz et un drap blanc sur lequel il est écrit : "Etat Islamique en Irak et au Levant". Extradé vers la Belgique, il est actuellement incarcéré.

- 1er juillet 2014 : Mohamed Reda O. est interpellé alors qu'il semble préparer une opération suicide en France. L'homme, un Français formé en Syrie dans les rangs de l'Etat islamique, vient de prendre contact avec le groupe terroriste pour lui indiquer qu'il est prêt à agir en France. Mis en examen, il a été placé en détention provisoire.

Les informations contenues dans cette note interne confirment des éléments du livre "La France du djihad", un ouvrage écrit par nos collaborateurs à M6 François Vignolles et Azzeddine Ahmed-Chaouch (éditions du Moment).

930 personnes liées au djihad en France

En septembre dernier, Bernard Cazeneuve estimait à 930 le nombre de Français "impliqués dans le djihad en Syrie et en Irak". Un chiffre en constante augmentation depuis un an et demi et qui fait de la France le plus gros pourvoyeur de combattants djihadistes d’Europe.