Terrorisme : plusieurs élèves visés par des enquêtes dans l’Hexagone

Pendant l’hommage rendu à Samuel Paty lundi 2 novembre, un collège parisien alerte la police. Une élève de 15 ans justifie alors l’assassinat du professeur. Selon elle, Samuel Paty méritait ce qui lui est arrivé. La principale la rappelle à l’ordre, mais la collégienne récidive. Placée en garde à vue, elle est présentée devant un juge et mise en examen. Plusieurs enquêtes ouvertes Depuis l’assassinat du professeur le vendredi 16 octobre, 14 enquêtes auraient été ouvertes pour des faits similaires en milieu scolaire. À Orléans (Loiret), un lycéen a envoyé une vidéo d’exécution à une dizaine d’élèves. "Ce sont des choses choquantes et on n’a pas envie d’être confrontés à ça", témoigne un élève pour France Télévisions. Là encore, la direction a averti les autorités, la justice et le rectorat. L’élève concerné pourrait être mis en examen dans les prochains jours.