Terrorisme : ouverture du procès de 24 jihadistes

Le banc des accusés est bien vide. Lundi 6 janvier s'est ouvert le procès de 24 jihadistes au palais de justice de Paris. Seulement cinq personnes sont présentes. "Il s'agit des seconds couteaux, les principaux accusés sont tous portés disparus ou déclarés morts, mais faute de certitude, la justice va tout de même les juger par défaut", rapporte la journaliste Nathalie Perez en direct sur place. Les mentors d'Amedy Coulibaly jugés par défaut Parmi eux, les frères Belhoucine, accusés d'être les fondateurs des premières filières jihadistes créées en 2014 en région parisienne. Ils sont également connus pour avoir été les mentors d'Amedy Coulibaly, le terroriste de l'Hyper Cacher, et pour avoir exfiltré sa compagne vers la Syrie. "Pour ces faits, les deux frères seront à nouveau jugés par défaut dans le cadre du procès des attentats de Paris prévu en mai prochain", conclut la journaliste Nathalie Perez depuis le palais de justice de Paris.