Terrorisme: Hollande et Valls à la manoeuvre sur la sécurité et l'éducation

Deux semaines après, François Hollande et Manuel Valls doivent tirer toutes les leçons des attentats de Paris
Deux semaines après, François Hollande et Manuel Valls doivent tirer toutes les leçons des attentats de Paris

POLITIQUE - Mesures de lutte contre le terrorisme, évolution des effectifs policiers et militaires, discours de François Hollande sur l'école: l'exécutif mène mercredi une journée quasi intégralement consacrée aux "leçons" à tirer des attentats, avec le souci de maintenir le "consensus".

Après avoir dévoilé les grandes lignes prises pour combattre le terrorisme mardi dernier à l'Assemblée nationale, Manuel Valls devrait encore les préciser voire les compléter ce mercredi 21 janvier.

Le premier ministre mènera à 10h30 à l'Elysée, flanqué de plusieurs ministres dont Bernard Cazeneuve (Intérieur), Christiane Taubira (Justice), Jean-Yves Le Drian (Défense) et Laurent Fabius (Affaires étrangères), une conférence de presse à l'issue du conseil des ministres, avancé à 09h00 compte tenu d'une journée particulièrement chargée.

La semaine dernière, Manuel Valls avait, entre autres, annoncé la création d'un fichier spécifique pour les personnes condamnées pour terrorisme ou membres "d'un groupe de combat terroriste". De même que des "quartiers spécifiques" en prison pour les détenus liés à la mouvance islamiste radicale - il y en aura bientôt quatre de plus que celui expérimenté depuis quelques mois à Fresnes (Val-de-Marne), selon Matignon.

Soucieux de préserver ce climat d'union nationale transpartisane, du moins sur ce volet de la sécurité, l'exécutif pourrait-il reprendre l'idée de l'UMP d'une "peine d'indignité nationale" (privation de droits civiques, civils et politiques)? Envisagée ou du moins étudiée, selon plusieurs sources au sein de l'exécutif, cette peine d'indignité nationale est soutenue par les députés socialistes, a d'ailleurs fait savoir mardi un porte-parole des députés socialistes, Annick Lepetit.

Même si Paris est toujours dans le collimateur de Bruxelles pour ses déficits publics hors des clous européens, le gouvernement est également bien décidé à renforcer les effectifs et les moyens de...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

11 janvier: "marche pour l'histoire" ou marche pour rien?
Cache d'explosifs découverte à Béziers, 5 Russes en garde à vue
Violences contre Charlie Hebdo: la mondialisation des imbéciles
Une Française enlevée en Centrafrique
Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici