Terrorisme : François Fillon appelé à être plus prudent par le ministère de l'Intérieur

France 2

Lundi 17 mars, lors du déplacement de

François Fillon à Nice, il lui a été demandé de porter un gilet par-balles. "Un gilet par-balles qu'il a d'ailleurs refusé de porter", précise le journaliste. Un peu plus tôt dans la journée, le candidat a indiqué que ces possibles menaces ne devaient l'empêcher de faire sa campagne et devaient pas conduire à focaliser le débat de la campagne autour des questions de sécurité des candidats.

Un candidat accompagné par des policiers du RAID

Cela fait une semaine que le ministère de l'Intérieur demande au candidat François Fillon d'être un peu plus prudent. "En plus des policiers qui lui étaient déjà attribués pour assurer sa sécurité, depuis une semaine des policiers du RAID l'accompagnent dans chacun de ses déplacements", conclut le journaliste.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Présidentielle : François Fillon renonce à son déplacement à l'École 42
"Ici, on ne l'aime pas" : au Touquet, l'ombre du couple Macron plane sur la campagne
Meeting à Lille sous haute protection pour François Fillon
RECIT. Quand Marine Le Pen menait sa toute première campagne à l'âge de 24 ans
Présidentielle : Nicolas Sarkozy doit rencontrer François Fillon jeudi matin à Paris

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages