Terrorisme : fin des investigations dans l'enquête sur l'assassinat de Samuel Paty

© Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Les juges d'instruction antiterroristes chargés de l'enquête sur l'assassinat de Samuel Paty  en octobre 2020 dans les Yvelines ont clôturé jeudi leurs investigations, a appris l'AFP de source judiciaire, confirmant une source proche du dossier. Le 16 octobre 2020, le professeur d'histoire-géographie , 47 ans, avait été poignardé puis décapité près de son collège à Conflans-Sainte-Honorine par Abdoullakh Anzorov, réfugié russe d'origine tchétchène, tué peu après par la police.

Des caricatures de Mahomet montrées en classe

L'homme de 18 ans, radicalisé, lui reprochait d'avoir montré en classe des caricatures de Mahomet. Dans un message audio en russe, il avait revendiqué son geste en se félicitant d'avoir "vengé le prophète". Il avait pris connaissance de la polémique visant le professeur quelques jours plus tôt via les réseaux sociaux, où avaient été diffusées des vidéos de Brahim Chnina, le père d'une collégienne visée par une exclusion pour indiscipline et qui prétendait avoir assisté au cours, et du militant islamiste Abdelhakim Sefrioui.

>> LIRE AUSSISamuel Paty : sa décapitation "n'a rien changé à l'attitude de l'Education nationale"

Au total, 14 personnes sont mises en examen dans ce dossier, dont plusieurs adolescents, le père de l'adolescente et Abdelhakim Sefrioui. Une quinzième personne, une adolescente mineure, avait également été mise en examen mais son dossier a été disjoint, selon la source judiciaire. La mosquée de Pantin, mise en cause pour avoir re...


Lire la suite sur Europe1