Terrorisme : une filière concentrée sur Bruxelles

Recherché depuis des mois,

Mohamed Abrini a été interpellé le 8 avril au square Albert Ier à Anderlecht. Au lendemain de l'arrestation du suspect dans l'attentat de l'aéroport de Zaventem, difficile pour les habitants de ce quartier populaire de croire que le terroriste présumé était leur voisin. La dernière planque d'Abrini était située à moins de 3km de celle de Salah Abdeslam, arrêté vivant à Molenbeek.

Tous voisins

Alors qu'on disait Abdeslam en fuite à l'étranger, l'homme le plus recherché d'Europe vivait en fait à quelques centaines de mètres de là où il a grandi. "L'animal en cavale n'est en nul endroit plus à l'abri que sur son territoire, dont il connaît les limites et la configuration", analyse Frédéric Ploquin, journaliste spécialiste du banditisme. Abrini a lui aussi vécu dans le quartier de Molenbeek, juste à côté d'Ayoub El Khazzani, le terroriste du Thalys, et de Chakib Akrouh, impliqué dans les commandos qui ont attaqué Paris.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Terrorisme : la cellule jihadiste de Bruxelles voulait de nouveau frapper la France
Attentats : l'enquête montre que la cellule jihadiste de Bruxelles voulait à nouveau frapper la France
Attentats de Bruxelles : Mohamed Abrini reconnaît être "l'homme au chapeau"
Attentats de Paris : le père de Salah Abdeslam espère que son fils "va s'exprimer devant la justice"
Loi Travail : de nombreux débordements à Paris, Rennes et Nantes

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages