Terrorisme : le difficile suivi des djihadistes libérés en France

C’est un enjeu majeur dans la lutte contre le terrorisme islamiste en France. Comme le rappelle la journaliste Sophie Neumayer sur le plateau du 12/13 de France 3, mardi 10 novembre, 500 personnes sont détenues en France pour des faits de terrorisme islamiste, dont la moitié ont déjà été condamnés. Le parquet national antiterroriste annonce que 74 ont été libérées depuis janvier 2020 et 17 devraient retrouver la liberté d’ici la fin de l’année. Cependant, elles restent sous les radars des autorités. Comment bien les suivre ? Une fois hors de prison, ces djihadistes sont ciblés par un suivi des autorités avec des mesures individuelles de surveillance. Elles peuvent durer six mois et restent renouvelables, mais pour une fois seulement. Sophie Neumayer précise que "le gouvernement travaille donc sur un renforcement de ce suivi et cherche à instaurer de nouvelles mesures de sûreté pour prévenir une éventuelle récidive, un passage à l’acte."