Terrorisme. Daech refait surface en Irak

·1 min de lecture

Depuis quelques jours, le groupe djihadiste État islamique a conduit plusieurs attaques meurtrières en Irak, notamment dans la région de Kirkouk, dans des territoires que se disputent le pouvoir central et les autorités de la région autonome du Kurdistan.

Située dans le nord de l’Irak entre Bagdad, la capitale fédérale, et Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, la province de Kirkouk est en état de “tension sécuritaire”, explique le journal panarabe Al-Araby Al-Jadid.

En cause, les “attaques incessantes” menées la nuit depuis plus d’une semaine par les djihadistes de Daech dans cette région dont Bagdad et Erbil se disputent le contrôle.

Ainsi, dans la nuit du 5 mai, des combattants du groupe terroriste État islamique (EI) ont mené trois attaques meurtrières en quelques heures visant l’armée, la police et des champs de pétrole, au moyen d’armes légères, dans un rayon de 50 km autour de la ville de Kirkouk.

Des attaques similaires ont eu lieu les jours précédents, certaines d’entre elles visant également les forces kurdes.

À lire aussi: Irak. Double attentat meurtrier à Bagdad, signe du réveil de Daech

No man’s land

Le regain d’activité de l’EI dans cette région n’est pas innocent, estime le quotidien panarabe Asharq Al-Awsat :

Les

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles