Cazeneuve accuse Le Pen et Fillon d'instrumentaliser l'attentat des Champs-Elysées

Lors d'un discours depuis Matignon, le Premier ministre a livré une charge sans équivoque contre Marine Le Pen et François Fillon sur le terrorisme, à deux jours de la présidentielle, et peu après leurs allocutions ce vendredi matin. 

Sortant de sa réserve habituelle, Bernard Cazeneuve s'est exprimé à la mi-journée vendredi, au lendemain de l'attaque terroriste où un policier a été tué et trois personnes blessées sur les Champs-Elysées. Fait rare pour un Premier ministre en exercice, il s'en est pris de manière frontale à Marine Le Pen et à François Fillon, nommément cités, pour leur reprocher leur réaction face à cet événement, et plus généralement leurs propos et leur programme sur la lutte contre le terrorisme.

Le Premier ministre les a tous deux accusés d'avoir choisi "l'outrance et la division", ciblant en particulier la candidate frontiste: 

Marine Le Pen "cherche comme après chaque drame à en profiter pour instrumentaliser et diviser, elle cherche à exploiter sans vergogne la peur et l'émotion à des fins exclusivement politiciennes", a déclaré le Premier ministre.  

"Il faut rétablir la vérité"

"Marine Le Pen demande la restauration immédiate de nos frontières nationales. Elle fait donc mine d’ignorer que c’est ce gouvernement qui a rétabli le contrôle aux frontières. Depuis le 13 novembre 2015 (…) plus de 2.300 policiers et gendarmes sont mobilisés chaque jour à nos frontières. Plus de 105 millions de personnes y ont été contrôlées depuis cette date et 80.000 n’ont ainsi pu rentrer sur le territoire national", a poursuivi Bernard Cazeneuve qui, lors des derniers mois de campagne,...

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages