Territoires palestiniens : la Cour pénale internationale se déclare compétente pour juger d'éventuels crimes

"Quand la Cour pénale internationale enquête sur Israël pour de faux crimes de guerre, c'est du pur antisémitisme." Le Premier ministre israélien s'est insurgé après la décision de la Cour pénale internationale (CPI), qui s'est déclarée compétente, samedi 6 février, pour juger d'éventuels crimes de guerres commis en territoire palestiniens. De possibles enquêtes pourront désormais être menées. Israël, qui n'est pas membre de la CPI, dénonce une mesure politique. La confiance dans le système légal international érodée "Il n'y a aucune base légale dans cette décision et elle nuit à notre confiance dans le système légal international. Cette décision ne changera pas le cours de la réalité et de l'histoire, il n'existe pas d'État palestinien et il n'y a jamais eu de territoire palestinien", déplore Michael Freeman, conseiller du ministre des Affaires étrangères israélien. De son côté, le Premier ministre palestinien appelle à accélérer les procédures judiciaires concernant la dernière guerre de Gaza.