Territoire-de-Belfort: un homme armé tué par les gendarmes après une course-poursuite

·1 min de lecture
Voiture de la gendarmerie (illustration) - DENIS CHARLET
Voiture de la gendarmerie (illustration) - DENIS CHARLET

Un homme armé a été tué par les gendarmes ce mercredi matin dans le centre-ville de Danjoutin, dans le Territoire-de-Belfort, à l'issue d'une course-poursuite. Il s'est d'abord présenté à la gendarmie sans entrer dans les locaux, a appuyé sur la détente de son arme pointée vers le ciel avant de "repartir en trombe", selon les explications de la gendarmerie à L'Est Républicain.

"L'ensemble des patrouilles se sont mises en place pour essayer de l'intercepter", indique la même source.

Durant la course-poursuite, l'homme de 37 ans a percuté deux véhicules de gendarmerie en forçant des barrages, sans faire de blessé. Finalement, les gendarmes ont percuté la voiture du fuyard, mettant fin à sa course folle.

Légitime défense

Mais au moment d'être interpellé, l'homme a refusé de se rendre, puis sorti son arme. Bloqué contre un trottoir, il "aurait alors ouvert le feu en direction des militaires, qui ont répliqué", a indiqué Eric Plantier, le procureur de Belfort. L'homme est mort sous les balles.

"Sa maman a appelé la gendarmerie en indiquant que son fils voulait mettre fin à ses jours", a précisé la gendarmerie.

À ce stade de l'enquête, la piste terroriste n'est pas privilégiée, selon des sources concordantes. Toujours selon la gendarmerie, il était connu pour des affaires de stupéfiants.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles