Territoire-de-Belfort : une colocation originale pour seniors

Dans cette colocation pour séniors, appelée "Colocation âges et vie", la moyenne d’âge autour de la table est de 88 ans. Ils partagent aujourd’hui tous leurs repas et vivent sous le même toit, bien que rien ne le laissait présager qu’ils se rencontreraient un jour. "Le repas, c’est plus une pension de famille qu’une maison de retraite. C’est plus convivial", témoigne Augustin Giordano, 88 ans, le seul homme de cette colocation, qui vivait tout seul avant de venir ici. Des auxiliaires de vie à temps plein Quatre auxiliaires de vie sont salariées à temps plein. "Nous gérons absolument tout, contrairement à une maison de retraite où l’on ne s’occuperait que des soins", explique l’une d’entre elles, Tamara Lecomte. Des logements de fonction à l’étage sont prévus pour les auxiliaires de vie. Les colocataires vivent eux au rez-de-chaussée avec une entrée privative sur l’extérieur par personne. Les animaux sont même les bienvenus. Une fois les aides déduites, le reste à charge serait de 1 600 euros par mois. 300 colocations de la sorte devraient ouvrir d’ici 2024. Il en existe actuellement 84. Parmi nos sources En ce qui concerne le reste à charge, notre source unique est Simon Vouillot, le Co- fondateur et dirigeant des maisons Ages et vie. Cette information, donnée au conditionnel dans le reportage, reste donc à être validée à l’usage par les futurs colocataires de ces structures. De nombreux cas particuliers devraient survenir. Liste non exhaustive