Dans Les Terriens du Dimanche, un gilet jaune qui a perdu son œil dit sa "haine"

Rédaction du HuffPost
Ce gilet jaune témoigne après avoir perdu un œil à cause d'un tir de LBD.

TÉLÉVISION - La séquence, qui sera diffusée ce dimanche 20 janvier dans "Les Terriens du dimanche!" sur C8 (18h30), risque de marquer les esprits (à voir plus bas).

Sur le plateau de Thierry Ardisson, un gilet jaune témoigne après avoir perdu son œil droit lors d'une manifestation, par le tir d'un lanceur de balle de défense (LBD) d'un policier. Cet horticulteur explique qu'il ne peut désormais plus travailler, car au contact de la terre, la moindre poussière peut aller se loger dans son œil.

L'homme enlève alors brièvement son pansement pour laisser apparaître son œil complètement ravagé par le tir, d'une puissance de "220 joules, (soit) à-peu-près 320 km/h". Pour ce gilet jaune, le policier qui a fait ça est "un fils de p***". "Je suis désolé de parler comme ça, mais j'ai tellement la haine que je ne peux pas le dire autrement", dit-il la voix chevrotante, ajoutant qu'"on donne des outils à des gens qui ne sont pas en capacité de les utiliser". "Ce n'est pas normal de faire ça à un peuple", conclut-il.

Cette vidéo peut également vous intéresser :