Terres électorales : paroles de routiers

France 2

Il y a 240 000

chauffeurs routiers en France. Pourtant leur activité de transport est en crise : elle a baissé de près de moitié en dix ans. Un des principaux problèmes pour eux, c'est l'Europe, avec la concurrence de chauffeurs venus des pays de l'est payés trois fois moins cher qu'eux. Alors qu'attendent-ils des candidats aujourd'hui et quelle est leur vision de la politique ?

1 700 euros par mois

Cela fait sept heures qu'il roule. Avec tous ses rebondissements, Pierre Odet trouve cette campagne électorale bien différente. "Pour moi, c'est très bizarre, parce que pour l'instant on n'entend pas parler de programme, on entend des petits bouts de droite et de gauche. On va voter pour une personne, mais pas pour un programme, ça c'est sûr", commente le chauffeur routier. Il gagne 1 700 euros net, pour 50 heures de travail par semaine. Et tous ceux qui passent la nuit ici font beaucoup d'heures supplémentaires.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Parrainages : le Conseil constitutionnel dévoile la liste officielle des candidats à la présidentielle, samedi 18 mars
Affaire des costumes de François Fillon : qui est Robert Bourgi?
Emmanuel Macron et François Bayrou s'affichent côte à côte à Reims
Isère : un élu FN propose de "récupérer les dents en or" des Roms
Emmanuel Macron et François Bayrou font leur première apparition commune à Reims

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages