Terres électorales : paroles de banlieue

France 2


La Seine-Saint-Denis compte 1 500 000 habitants, et c’est le département où le taux de pauvreté est le plus élevé, 28%. Historiquement, les banlieues votaient à gauche, mais les choses ont bien changé. A Aubervilliers, on se sent bien loin des discours des hommes politiques. "Il y a des jeunes qui veulent s’en sortir, je suis éducatrice sportive, je ne suis pas une délinquante", déplore une jeune boxeuse, qui trouve que les hommes politiques stigmatisent son département.

Taux d’abstention élevé

Grâce à son entraineur, elle a trouvé du travail. Dans sa salle de boxe, on se bat pour l’insertion et contre les idées reçues. Parmi les boxeurs de cette salle, beaucoup ne croient plus en les politiques. En Seine-Saint-Denis, le taux d’abstention est souvent très élevé. "Je n’ai jamais voté, et je ne vais pas commencer cette année", explique un homme.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Présidentielle : François Fillon drague les catholiques
Présidentielle : Le Pen cible Macron, Poutou attaque Mélenchon
Tirailleurs sénégalais : la France honore ses vétérans oubliés
RECIT FRANCEINFO. Comment la droite catholique est devenue omniprésente dans la campagne de François Fillon
Sens commun au gouvernement ? François Fillon "perdu, isolé" "radicalise sur la droite extrême"

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages