La Terre vient de perdre sa mini-lune artificielle

Nathalie Mayer, Journaliste
·1 min de lecture

Le 17 septembre 2020, un télescope chasseur d’astéroïde, Pan-STARRS 1, débusquait un petit objet devenu satellite de la Terre. Une nouvelle mini-lune ? Pas tout à fait puisque quelques semaines plus tard, la Nasa le confirmait : il s’agissait d’un propulseur de la fusée de la mission Surveyor 2, lancée en 1966 en direction de la Lune.

Les astronomes nous apprennent aujourd’hui qu’après être passé à une distance relativement proche de notre Terre — comprenez quelque 220.000 kilomètres — aujourd’hui, mardi 2 février 2021, 2020 SO — comme il a été baptisé — quittera l’orbite terrestre pour rejoindre, d’ici au mois de mars, une orbite solaire.

Grâce au projet de télescope virtuel, il sera possible à tous les amateurs de dire au revoir à 2020 SO, ce soir, à partir de minuit — la diffusion initialement prévue le 1er février ayant été reportée pour cause de ciel nuageux.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura