La Terre se trouve au beau milieu d’une bulle de vide géante

·2 min de lecture

D’un diamètre de 1.000 années-lumière, cette gigantesque bulle dans laquelle se trouve le système solaire a été créée par une suite d’événements cataclysmiques : des explosions d’étoiles massives, appelées supernovae. Des chercheurs américains ont retracé son histoire, qui a débuté 14 millions d'années auparavant.

A cette question, plusieurs réponses sont possibles. Nous nous trouvons au sein du , lui-même situé dans une gigantesque bulle de vide, localisée dans l’extérieur d’un des bras de la , à environ 26.000 années-lumière du centre galactique. Car depuis plusieurs décennies, un fait s’est établi : la Terre se trouve dans une zone de la galaxie très peu dense, appelée "".

Comme son nom l’indique, celle-ci s’apparente à une bulle dont l’intérieur est presque vide, mais dont les bords regorgent de matière. Plus exactement, elle correspond à "une cavité de plasma à basse densité et à haute température entourée d'une enveloppe de gaz neutre et froid, et de poussière", d’après une étude publiée dans la revue le 12 janvier 2022 et menée par des chercheurs du Harvard & Smithsonian Center for Astrohpysics (CfA).

Les supernovae, ces moteurs pour la création de jeunes étoile

Mais par quoi a-t-elle été créée ? C’est ce qu'ont déterminé les chercheurs dans leur étude. Ils sont parvenus non seulement à précisément la "Bulle locale" en 3D, mais aussi à retracer les événements qui ont contribué à la créer. Car en plus de la zone centrale presque dénuée de matière, la bulle regorge à sa surface de groupements de jeunes étoiles, pas tous formés à la même époque.

La voie trouvée par les chercheurs pour résoudre cette énigme se niche dans la mort des étoiles massives : lorsqu’une étoile pesant plus de dix masses solaires a consommé tous les éléments de son noyau en y réalisant de la fusion nucléaire, elle devient à court de carburant, et c’est alors le début de la fin. Après dont le passage par le stade de , les couches supérieures de l’étoile se dispersent en une explosion particulièrement intense et rapide : une . Ces explosions chauffent toute la matière environnante, la changeant en plasma, et l’expulsent à grande vitesse, créant alors des bulles de vide tout autour de l’ancien emplacement de l’étoile.

Mais une seule n’aurait pas suffi pour générer la fameuse "Bulle locale" dan[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles