Comment la Terre s’est-elle remise du dernier épisode de réchauffement climatique ?

·2 min de lecture

Le système terrestre possède plusieurs mécanismes qui influencent, dans un sens ou dans l’autre, les variations climatiques. Les processus de surface, comme l’érosion mécanique et l’altération chimique des roches, sont des mécanismes désormais bien connus pour leur capacité à limiter la quantité de CO2 présente dans l’atmosphère.

Altération des roches silicatés : une pompe à CO2

Parmi ces processus de surface, les réactions d’altération qui attaquent les minéraux silicatés, les transformant en argile, consomment du CO2. Les rivières se chargent alors de transporter les résidus carbonés vers les océans, où ils seront utilisés par les organismes marins pour se développer et produire la calcite formant leurs coquilles.

La coquille des mollusques : mémoire de l'environnement

Lorsque ces animaux meurent et se déposent sur le fond, le carbone stocké dans leur biomasse et dans leurs coquilles est alors enfoui dans les sédiments. Sur de très longues périodes de temps — de l’ordre de dizaines à centaines de milliers d’années —, cette chaîne de réactions permet d’extraire efficacement le CO2 de l’atmosphère et de le stocker au fond des océans, permettant ainsi la régulation du climat.

Les rivières transportent une quantité importante de sédiments vers les océans. © Florian Konrad, imaggeo.egu.eu
Les rivières transportent une quantité importante de sédiments vers les océans. © Florian Konrad, imaggeo.egu.eu

Ce qui est en revanche encore mal compris, c’est la vitesse à laquelle l’altération, l’érosion et l’enfouissement du carbone peuvent répondre face à de grands changements environnementaux, comme celui que nous sommes en train de connaître. Une façon d’appréhender cette question est de regarder dans le passé de la Terre pour trouver un analogue naturel à ce qui se passe aujourd’hui.

Un réchauffement climatique extrême il y a 56 millions d’années

L’histoire géologique de la Terre a, en effet, enregistré plusieurs événements associés à des perturbations majeures du cycle du carbone. Ces crises sont caractérisées par des périodes de réchauffement climatique extrême. C’est le cas du Maximum...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles