La Terre se refroidit plus rapidement qu’on ne le pensait

·2 min de lecture

Depuis sa formation il y a 4,5 milliards d’années, la Terre ne cesse de dégager de la chaleur, et donc de se refroidir. Cette chaleur provient majoritairement de la désintégration radioactive des composants des différentes enveloppes terrestres. Trois autres sources d’énergie peuvent également être citées : la cristallisation progressive du noyau externe, les mouvements gravitationnels des minéraux cristallisant à l’intérieur du noyau liquide, et l’énergie des marées internes à la Terre. L’ensemble produit un important flux de chaleur qui est essentiel à la génération de la convection mantellique, qui sous-tend l’activité tectonique et volcanique de notre Planète. On peut dire que c’est ce flux de chaleur qui fait que la Terre est géologiquement vivante. Cependant, ce flux de chaleur ne sera pas éternel.

En se refroidissant, la Terre épuise petit à petit son stock de chaleur interne. Viendra le jour (très lointain cependant) ou le flux de chaleur ne sera plus suffisant pour supporter la convection mantellique. Il est fort à penser qu’à ce moment-là, la Terre deviendra une planète « morte », et que la tectonique des plaques cessera. Si cette évolution à très long terme ne fait pas de doute, elle reste cependant difficile à quantifier. Car on ne sait actuellement pas exactement à quelle vitesse la Terre se refroidit, ni combien de temps cela lui prendra pour épuiser ses réserves.

La bridgmanite, un minéral plus conducteur qu’on ne le pensait

Pour répondre à ces questions, il est nécessaire de comprendre comment la chaleur se transmet à l’intérieur de la Terre, jusqu’à la surface où elle est évacuée par l’activité volcanique, entre autres. L’une des zones clés semble être l’interface entre le noyau externe et le manteau. En effet, c’est à ce niveau que la bouillie cristalline liquide du noyau externe, composée d’un mélange de fer et de nickel, est en contact direct avec les roches du manteau. Le gradient thermique entre ces deux niveaux est très élevé et le flux de...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles