La Terre comme vous ne l'avez jamais vue !

·1 min de lecture

Depuis 1970, tous les 22 avril, l’on célèbre « la Terre ». Cette planète sur laquelle on naît, on vit, on grandit, on meurt. Mais pourquoi ? À l’origine, ce jour a été créé pour inciter les citoyens à faire une action en faveur de la planète bleue, souvent par des gestes du quotidien à adapter, des associations écologiques auxquelles adhérer… Cette année, Futura vous propose une dizaine de vues inhabituelles de la Terre.

À quoi correspondent ces points colorés ?

Prise par Thomas Pesquet lors de son dernier séjour dans l'ISS, tous ces motifs qui semblent être des points sont en réalité... des dunes ! Plus précisément, les dunes du Sahara, ce désert du nord de l'Afrique qui s'étend sur pas moins de 9 millions de km² et traverse dix États.

Chaque « point » correspond en fait à une dune. © ESA, Nasa, T. Pesquet
Chaque « point » correspond en fait à une dune. © ESA, Nasa, T. Pesquet

Et vues d'un peu plus près...

Les motifs réguliers des dunes sont causés par les interactions entre les grains de sable et le vent, et un combat continu entre la dune qui bloque le mouvement des grains de sable et le vent, et le transport de grains qui peut aussi se faire pas à pas. © ESA, Nasa, T. Pesquet
Les motifs réguliers des dunes sont causés par les interactions entre les grains de sable et le vent, et un combat continu entre la dune qui bloque le mouvement des grains de sable et le vent, et le transport de grains qui peut aussi se faire pas à pas. © ESA, Nasa, T. Pesquet

Madagascar vue du ciel

On peut dire merci à Thomas Pesquet pour son œil avisé et ses photos resplendissantes ! Depuis la Station spatiale internationale, il capture avec une perspective nouvelle ces lieux étonnants. Ici, Madagascar vue du ciel, plus particulièrement le Betsiboka, un fleuve situé au nord de l’Île, reprend des couleurs froides en se jetant dans la baie de Bombetoka. Sa couleur orangée est due à la présence de sédiments qui se déposent dans le fleuve alors qu’il arpente les montagnes et les falaises.

Vues du ciel, les couleurs du Betsiboka font sens : l'eau orangée est entourée des roches dans lesquelles elles attrape des sédiments lors de son pasasge. © ESA, Nasa, T. Pesquet
Vues du ciel, les couleurs du Betsiboka font sens : l'eau orangée est entourée des roches dans lesquelles elles attrape des sédiments lors de son pasasge. © ESA, Nasa, T. Pesquet

Et vu d'un peu plus près...

Comme pour beaucoup d'endroits, si de loin les couleurs semblent époustouflantes, de près la réalité est tout autre. Pour rappel, chaque Français...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles