La terre gronde autour du volcan Nyiragongo, la peur grandit

·2 min de lecture

Dans la nuit de mardi à mercredi, des tremblements de terre ont été ressentis à intervalles réguliers, au pied du volcan Nyiragongo (RDC) alimentant la psychose des habitants, qui, pour beaucoup n'ont pas dormi.

De forts séismes ont secoué toute la nuit de mardi à mercredi la ville de Goma, au pied du volcan Nyiragongo, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), dont deux très fortes secousses au petit matin qui ont fait des dégâts, a constaté un correspondant de l'AFP. Comme ces deux derniers jours, les tremblements de terre ont continué toute la nuit à intervalles réguliers, alimentant la psychose des habitants, qui, pour beaucoup n'ont pas dormi. Deux secousses ont été particulièrement violentes, dont une vers 5H45 (03H45 GMT), suscitant une clameur de peur dans toute la ville et la panique des habitants, dont beaucoup sont sortis précipitamment des maisons.

Selon le compte Twitter du RSM, l'organisme public en charge de la surveillance sismique au Rwanda voisin, dont la frontière jouxte la ville de Goma, ce séisme était d'une magnitude de 5,1. Un bâtiment de deux étages s'est partiellement effondré, près d'une station-service appelée Amani, sur la route sud-ouest quittant Goma, apparemment sans faire de blessé, a-t-on constaté. Deux autres maisons à étage ont également été fortement endommagées. Une autre s'est complètement effondrée dans le quartier Katindo.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Des dégâts sont également signalés à Gisenyi, ville rwandaise de l'autre côté de la frontière, selon des images diffusées sur les réseaux sociaux, notamment par le média local RadioTV10. Mardi, sous la violence des(...)


Lire la suite sur Paris Match