« La Terre est désormais notre seule actionnaire » : Patagonia lègue toutes ses actions à la protection de la nature

« La Terre est désormais notre seule actionnaire ». C'est par cet intitulé évocateur que le fondateur de Patagonia a entamé une longue lettre, accessible sur le site internet de la marque, visant à annoncer le don de son entreprise à des organisations de lutte contre le réchauffement climatique et de défense de la nature (biodiversité, pollutions, etc.). Incroyable diront certains, fou martèleront d'autres, mais terriblement cohérent avec les engagements d'Yvon Chouinard depuis la création de cette société il y a près de 50 ans.

Pourquoi louer des vêtements serait pire pour l'environnement… que de les jeter ?

« Je n'ai jamais voulu être un homme d'affaires. J'ai commencé comme artisan, en fabriquant du matériel d'escalade pour mes amis et moi-même, puis je me suis lancé dans l'habillement. Lorsque nous avons commencé à prendre conscience de l'ampleur du réchauffement de la planète et de la destruction de l'environnement, ainsi que de notre propre contribution à ces phénomènes, Patagonia s'est engagée à utiliser notre entreprise pour changer la façon de faire des affaires », explique d'entrée le fondateur de la marque de vêtements techniques.

Priorité à la planète

Bien évidemment, la nature ne sera pas à proprement parler l'actionnaire de Patagonia. Au lieu de vendre la société, évaluée à quelque 3 milliards de dollars selon The New York Times, Yvon Chouinard, sa femme, et ses deux enfants, ont fait le choix de transférer l'intégralité de leurs parts à un trust choisi pour faire respecter leurs valeurs, ainsi qu'à une association entièrement dédiée à la cause environnementale.

« 100 % des actions avec droit de vote sont transférées au Patagonia Purpose Trust, créé pour protéger les valeurs de...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura